Pair-aidance

La pair-aidance repose sur l’entraide entre personnes souffrant ou ayant souffert d’une même maladie, somatique ou psychique. Les groupes supports entre personnes ayant vécu des expériences similaires existent depuis longtemps dans le domaine des addictions par exemple. De nombreuses expériences de pair-aidance et de pair-émulation ont été menées en Amérique du Nord (notamment via le mouvement social pour la Vie Autonome, des Alcooliques anonymes), et se développent à présent en France.

Le partage du vécu de la maladie et du parcours de rétablissement  constitue les principes fondamentaux de la pair-aidance qui peut prendre plusieurs formes :

Le partage d’expérience et l’entraide induisent des effets positifs dans la vie des personnes souffrant de troubles psychiques, notamment en permettant de rompre l’isolement et d’apprendre à vivre avec la maladie. La pair-aidance a une vocation de réhabilitation psychosociale, et vise à permettre à l’individu de sortir du statut de « patient » pour devenir acteur de son rétablissement.https://sante.fr/la-pair-aidance


Le travail pair se définit comme une forme de pair-aidance dans laquelle l’intervention fondée sur le savoir expérientiel est rémunérée. … Si la pair-aidance apparaît comme une pratique répandue, le travail pair se présente quant à lui comme une innovation dans le champ de l’accompagnement. 

 « Alors que le travail pair a déjà fait ses preuves en Amérique du Nord et dans plusieurs pays d’Europe, il reste encore trop peu développé en France. Pourtant, le travail pair repose sur une idée simple : intégrer dans l’accompagnement social et médicosocial des personnes, l’expérience et les savoir-faire d’un intervenant ayant été confronté à des difficultés similaires par le passé, lui permettant ainsi de soutenir au quotidien des personnes confrontées aux mêmes situations. Concrètement, le travail pair se traduit par la rémunération d’une activité d’accompagnement fondée sur des savoirs issus des expériences de vie des personnes. Sa philosophie repose sur l’ambition d’un accompagnement co-construit avec la personne précaire, dans le respect de son projet de vie. »

Florent GUEGUEN – Directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité
(Florent Gueguen est le directeur général de la FNARS depuis 2011. En 2016, la FNARS change de nom pour donner plus de visibilité à son nouveau projet fédéral pour devenir la Fédération des acteurs de la solidarité  (FAS).) 
Retour haut de page
Aller au contenu principal